Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 18:36


Réédition du livre de Rodolphe Lavinay "Les ondes et la vie" (François Ferval-Chanut)

Le grand mérite de cette réédition du livre de Rodolphe Lavinay « Les Ondes et la Vie » est de faire connaître l’action généreuse de cet homme modeste, quasi inconnu aujourd’hui. Je connaissais le nom de Rodolphe Lavinay pour avoir lu une brève  information dans un livre de Jean Pagot, « Le Caractère Philosophique, Le Laboratoire »,  paru en 1986. Il y a trois ans, la découvelavinay.gifrte de la page internet sur Lavinay
[1], construite par Denis Bloud, fut le départ de ma quête. Hasards et synchronicités se mêlèrent pour m’aider à retrouver son livre et quelques rares éléments  autobiographiques.

Comment qualifier le fait de découvrir que je jouais quand j’étais enfant dans la même rue que celle où habitait Rodolphe Lavinay et que je connais encore deux personnes qui habitent de part et d’autre de son ancienne maison? J’aurais pu croiser cet homme, mais à cet âge, on ne s’intéresse pas encore aux vieux originaux solitaires …

Rodolphe Lavinay fait partie de ces inventeurs de génie pratiquement oubliés. Notre pays est coutumier de ces hommes libres, qui ont fait des découvertes extraordinaires qui auraient pu modifier profondément notre manière de vivre et de penser.

La liste est longue depuis Georges Lakhovsky, Louis Boutard, Stanislas Bignand, Antoine Priore et tant d’autres. Que d’occasions perdues de changer le cours de l’histoire ! Dans ce mémorial des Grands Oubliés, Rodolphe Lavinay a toute sa place.

On sait très peu de choses sur Rodolphe Lavinay : ingénieur de formation, il dirigeait une petite entreprise d’électricité à Caen après la dernière guerre, la société EMIAN, Electro Mécanique Industrielle et Automobile de Normandie. De très graves problèmes de santé  l’amenèrent à réfléchir sur l’origine des maladies et des dysfonctionnements de la cellule humaine. C’est ainsi qu’il écrivit  son livre « Les Ondes et la Vie » paru à compte d’auteur en 1951.

Rodolphe Lavinay y explique l’action des ondes dans tous les domaines, particulièrement sur la cellule humaine et le vivant. Il définit –par plusieurs expériences reproductibles- les caractéristiques des ondes utilisées en radiesthésie, auxquelles il s’était intéressé en 1948 afin de se guérir lui-même d’une très grave maladie. A la page 84 de son ouvrage, il précise que l’eau[2] est « un accumulateur d’ondes qui peut se charger et décharger des ondes que l’on veut bien lui confier ».

Un certain nombre de documents introuvables qui montrent les applications de ses recherches ont été reproduit en seconde partie de cette réédition. En effet, après la parution de son livre en 1951, Rodolphe Lavinay a conçu un premier appareil, le G.E.R.B ; appareil qui a été suivi plus tard par le Bioméga. Nous pouvons espérer que ce travail de recherches débouchera prochainement sur la production d’un appareil équivalent.

Tout d’abord, un incroyable article paru en 1954 dans le magazine DETECTIVE sur les travaux « d’irradiation » d’aliments par Lavinay. Il faut vraiment  relire cet article avec attention. En 1954, trente-quatre ans avant les travaux de Jacques Benveniste sur la « mémoire de l’Eau » et la médecine dite « quantique », Rodolphe Lavinay travaillait déjà avec l’information d’un produit ou d’une substance et transmettait cette information dans un but thérapeutique.

C’est à partir de ses observations, particulièrement sur les ondes filtrées par l’eau, qu’il concevra  le G.E.R.B. (Générateur  Electronique de Radiations Biologiques). Cet appareil sera produit par la société Lemaire & Boucher dans les années 1960 (voir la photo du GERB encore en fonctionnement chez M. Denis Bloud.)

Le principe est simple : une lampe au xénon produit un éclair puissant toutes les quatre secondes dans  un volume d’eau  qui sert de moteur à l’onde de relaxation (effet Compton[3]) ainsi produite. Cette « onde » sert à dynamiser des liquides ou des aliments placés sur l’appareil. L’appareil a également été employé -avec succès- directement sur des personnes souffrant de maladies apparemment incurables.

Là aussi, la notice d’utilisation d’origine du GERB a été reproduite. En 1973, son collaborateur pour l’étude  et la commercialisation du GERB, Martial Guirriec, construit un nouveau modèle : le Biomega, dérivé du GERB d’origine ; cet appareil n’est plus commercialisé. Le document d’explications théoriques du fonctionnement du Biomega est également reproduit. Enfin, en 1975, le docteur Henri Quiquandon témoigne, dans un article paru en mars 1975 dans la revue de la Société Médicale de Biothérapie, de la nature et des applications médicales de l’Energie Hydrobiologique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

francoise COLL 20/12/2013 10:12

Je viens de finir de lire le livre "les ondes et la vie" réédité de LAVINET, et après + de 30 ans de recherche dans le domaine de la santé et de la vie avec mon mari RENE, je trouve l'oeuvre de R. LAVINET absolument formidable et le mot est faible. Il faut absolument se débrouiller pour qu'il y ait un maximum de personne au courant des bienfaits de cette thérapie de vie. Nous sommes partants pour l'aventure....

le blogmaster 17/03/2014 21:29

Tout à fait d'accord avec vous, parlez-en autour de vous.
Cordialement
Le blogmaster